Lecture quotidienne
Ne restez pas à la porte Kenneth Copeland 23 février Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.

Quand vous avez fait de Jésus le Seigneur de votre vie, un des privilèges que vous avez reçu était le droit d’entrer dans la salle du trône de Dieu à n’importe quel moment. Vous rendez-vous compte ? Vous avez le droit de vous présenter avec assurance devant Dieu pour obtenir tout ce dont vous avez besoin !

Bien que la Bible le dise clairement, la plupart des gens se comportent comme s’ils n’y croyaient pas. Ils ne s’approchent pas avec assurance du trône. Ils se disent : « Je ne pourrai jamais entrer là où se trouve le Seigneur. Je vais plutôt rester dehors, et je crierai très fort en espérant qu’Il m’entende. » Moi aussi, j’avais l’habitude de me comporter ainsi par le passé.

Je me souviens d’un jour où je priais pour le réveil, suppliant, implorant, bombardant les portes du ciel. Au bout d’un moment, le Seigneur me demanda :

Que fais-tu donc ??

Je bombarde les portes du ciel avec des prières pour le réveil, Lui répondis-je.?

Kenneth, sais-tu quelle est la taille de Ma ville ??

D’après ce que la Bible en dit, elle mesure environ 2200 km de long et 2200 ? km de large.

Alors pourquoi en bombardes-tu les portes ? En supposant que Mon trône se ? trouve au milieu de la cité, tu en restes éloigné de 1100 km ! En plus, ces portes ne sont pas fermées à clé, ajouta-t-Il. Pourquoi n’entres-tu pas ?

Après m’être repenti d’avoir reproduit de vieilles prières traditionnelles, sans réfléchir à ce que je disais, je me suis rappelé que la Bible nous recommande de nous approcher avec assurance du trône de la grâce. C’est ce que je fais toujours depuis.

Avez-vous besoin de recevoir quelque chose de Dieu aujourd’hui ? Alors ne perdez pas votre temps à rester à la porte du ciel. A travers Jésus, vous avez le droit de vous approcher de Dieu sans crainte. Entrez donc : la porte est toujours ouverte pour vous !

Lecture conseillée: Hébreux 4:14-16; 5:1-9